2013, l’année noire de l’emploi à domicile

l’Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss) a dévoilé la nouvelle vendredi 11 avril : l’emploi à domicile se porte mal, très mal à en croire les chiffres. 2013 fut en effet une année noire pour ce secteur :

– le nombre d’employeurs déclarés s’est contracté de 3,2% en un an seulement.

– Le nombre d’heures déclarées a chuté de  6,1%.

Même les assistantes maternelles se retrouvent touchées puisque le volume horaire déclaré perd 1%, dont 1,9% au dernier trimestre.

l’équivalent d’un « plan social » de 7 200 emplois à plein temps…

Comme le souligne Le Monde, si on cumule ces données nous obtenons  70 000 particuliers employeurs en moins, soit 11,6 millions d’heures perdues. L’image utilisée pour illustrer ce constat est d’ailleurs plutôt inquiétante puisque cela représente l’équivalent d’un « plan social » de 7 200 emplois à plein temps.

La perte, pour les particuliers employeurs, de la déclaration au forfait de leur intervenant(e) en 2012 n’est pas étrangère à cette situation. Car le grand gagnant reste le travail au noir dont une récente étude de la Commission européenne, baptisée l’Eurobaromètre402, montre l’importance en Europe. En effet, plus d’un Européen sur dix (11 %) admet avoir eu recours à des services à la personne de façon non déclarée.