Comprendre l’arthrose en 5 questions

Qu’est-ce que l‘arthrose ?

articulation-arthroseL’arthrose est une maladie articulaire qui se caractérise par une dégradation du cartilage qui recouvre les extrémités des os au niveau des articulations. Les os se touchent, des raideurs et des craquements  apparaissent et parfois même des blocages sont à l’origine de handicaps.

L’arthrose peut toucher de nombreuses articulations : les genoux (c’est pour les médecins la gonarthrose), la hanche (ou coxarthrose), la colonne vertébrale (ou le rachis), les doigts (arthrose digitale et quand le pouce est atteint, rhizarthrose).

Quelles sont les causes de l‘arthrose ?

Le cartilage est un gel souple qui assure naturellement le glissement et la mobilité des os entre eux. Au fil des ans, le cartilage perd de son élasticité, se fissure, s’amincit et même disparaît.

On ne connaît pas les causes exactes de l’arthrose, mais on sait qu’il existe des facteurs de risques :

  • L’âge. Dès 55 ans, de nombreuses personnes commencent à avoir des problèmes d’arthrose.
  • Un problème héréditaire.
  • Une mise à contribution excessive des articulations, notamment lors de sport de compétition, d’entraînements intensifs (football, basket, tennis, ski…) ou d’un travail contraignant physiquement.
  • Le surpoids.
  • Une blessure.
  • Une opération.
  • Une inflammation.
  • Des maladies métaboliques comme le diabète.

Quels sont les symptômes de l‘arthrose ?

Les signes de l’arthrose sont plutôt clairs, le seul souci étant qu’ils apparaissent souvent après plusieurs années de maladie, qui a donc eu le temps de faire pas mal de dégâts. Les endroits les plus fréquemment atteints sont, dans l’ordre : les vertèbres cervicales, les lombaires, les mains, les genoux et les hanches. Pour établir le diagnostic, le médecin se basera essentiellement sur les résultats des radiographies effectuées. Parmi les symptômes, on retrouve :

  • Une douleur dans l’articulation en souffrance. Cette douleur est déclenchée ou augmentée par le mouvement.Elle s’intensifie au fil de la journée et cesse lorsque l’articulation est au repos, sauf dans les cas les plus avancés.
  • Une raideur de l’articulation au lever qui disparaît après quelques minutes.
  • Des craquements se font souvent entendre lorsque l’on utilise cette articulation.
  • Possibilité d’apparition d’un gonflement.
  • Après plusieurs années, des petites bosses peuvent apparaître. Ce sont des excroissances des os, qui réagissent à l’usure du cartilage.

Les premiers symptômes apparaissent généralement à partir de 40-50 ans, mais la maladie commence souvent bien plus tôt.

Comment prévenir l‘arthrose ?

régime an cas d'arthrose Perdre quelques kilos,en cas de surpoids. Les hanches, les chevilles et les genoux souffrent beaucoup plus qu’on ne l’imagine.

position-arthroseCorriger certains défauts de positionnement du corps pour éviter aux articulations de trop forcer.Ainsi, le simple port de semelles orthopédiques peut suffire à corriger un défaut d’axe de la jambe. Dans certains cas plus graves, des opérations préventives de genoux permettent de les “redresser”.

corpsProtéger son corps. Il faut un bon matelas, bien ferme, pour dormir dans les meilleures conditions. Ne pas porter des charges trop lourdes. Lorsque l’on ne peut pas faire autrement, il faut s’accroupir pour soulever l’objet lourd, plutôt que de se pencher en avant, jambes tendues.

Aactivite-arthrosevoir une activité physique régulière, même lorsque l’arthrose est déjà installée. Le sport a la capacité de renforcer la musculature et donc de soulager les articulations. Bien-sûr, il faut choisir un sport adapté à ses problèmes. En revanche, la natation est toujours recommandée, pour n’importe quel type d’arthrose.

arthrose-activitéFractionner les activités autant que possible. Certains métiers ou loisirs considérés “à risque” ne doivent pas pour autant être abandonnés. Par exemple, si  l’on aime jardiner malgré une arthrose des doigts, on peut tout à fait continuer. Mais il ne faut pas répéter le même geste, tel qu’arracher des mauvaises herbes par exemple, pendant une heure d’affilée. Y consacrer plutôt 10 minutes, passer à autre chose et y revenir plus tard.

Quel traitement pour soigner l‘arthrose ?

Il n’existe pas encore de traitement à proprement parler de l’arthrose, mais de nombreux médicaments peuvent soulager la douleur ou freiner l’évolution de la maladie.

Les médicaments : ils ne suffisent pas à eux seuls à traiter l’arthrose.  D’une façon générale, les spécialistes prescrivent d’abord des médicaments destinés à soulager la douleur : ce sont des antalgiques comme le paracétamol. D’autres médicaments, appelés anti-inflammatoires, sont très souvent prescrits aux personnes ayant de l’arthrose (schématiquement l’arthrose est une maladie qui “enflamme l’articulation”). On a remarqué que le fait de traiter les inflammations dues à l’arthrose avec un médicament adapté permettait souvent de limiter son évolution.

La kinésithérapie est un des traitements de l’arthrose : elle évite que l’articulation ne s’enraidisse. Elle permet de retrouver une certaine souplesse de l’articulation quand celle-ci est déjà raidie ; elle permet aussi de conserver les muscles ou de les renforcer (sans les muscles, les articulations ne peuvent pas bouger). En cas de surpoids, il est très utile de maigrir. Les articulations de la hanche et des genoux s’usent plus vite chez les personnes qui ont une surcharge pondérale.

Une alimentation équilibrée permet de protéger le cartilage : fruits et légumes pour lutter contre l’oxydation et l’acidité, produits laitiers et poissons gras riches en calcium et oméga 3 pour solidifier les os. Des compléments nutritionnels à base de plantes peuvent participer à la santé articulaire.

L’évolution d’une arthrose se juge uniquement sur la vitesse de diminution de l’interligne articulaire à la radiographie.

Quel accompagnement au quotidien ?

L’arthrose est une maladie douloureuse qui limite les activités habituelles et peut créer un handicap. Par exemple, l’arthrose du genou empêche de marcher longtemps ou force à prendre l’ascenseur.

Une aide au quotidien peut donc être importante pour le ménage, le repassage, le jardinage et d’autres activités courantes (s’habiller, se déplacer hors du domicile, ouvrir une bouteille, tourner une clé)  qui deviennent difficiles pour les personnes atteintes. D’autant plus que cette maladie touche principalement les personnes âgées.

La douleur peut être un symptôme évocateur d’une poussée d’arthrose et donc d’une possible aggravation des lésions des articulations. Cependant, la difficulté réside dans la subjectivité du sentiment de la douleur.

Ainsi, vous pouvez aider la personne souffrante à quantifier quotidiennement sa douleur, en lui attribuant une note comprise entre 0 (pas de douleur) et 10 (douleur extrême). La personne souffrante pourra ensuite en parler au médecin lors d’une consultation